06/01/2007

queen

mergu

Tout commence à la fin des années 60 avec le groupe "1984", connu par la suite sous le nom de "Smile" composé d'un chanteur Tim Staffel, d'un batteur Roger Meadows Taylor et d'un guitariste Brian May. Freddie Mercury à cette époque, est un ami de Tim Staffel qui apprécie beaucoup le groupe et qui vient très régulièrement les voir jouer et répéter. Il aimerait lui aussi faire partie d'un groupe. Expérience qu'il tente à trois reprises avec "Ibex" et "Sour Milk Sea" puis "Weckrage". Malheureusement, les autres membres du groupe affirme qu'à l'époque, sa voix n'était pas techniquement au point. Il existes des enregistrements des sessions d'Ibex et de Wreckage, dont l'interprétation la plus connue est Green.

Finalement c'est avec Roger et Brian que Freddie veut unir son talent et tenter l'expérience au moment où Tim Staffel quitte "Smile". Ensemble ils cherchent alors un nouveau nom de groupe, que Freddie et John vont trouver : Queen, un nom aux connotations royales, théâtrales, dynamiques et surtout puissant et facile à retenir.


 Années '70 
En avril 1970 Queen est né. Il ne lui manque que de l'expérience, des nouveaux titres et un bassiste. Au départ ils récupèrent quelques titres de "Smile" et "Wreckage", les anciennes "version" du groupe, qu'ils améliorent ou modifient. C'est Freddie et Brian qui composent la plupart des chansons. Après quelques essais ils trouvent aussi leur bassiste en la personne de John Deacon. En 1971 le groupe est au complet et ce jusqu'à la disparition de Freddie restera uni, quoi qu'en disent les médias.

Dès le départ, Queen sait quelle musique il veut produire, et va imposer son point de vue aux maisons d'édition. Ce sera finalement Trident, filiale d'EMI qui va les engager, les envoyant en studio pour enregistrer leur premier album. Peu de moyens, des conditions difficiles, mais rien n'arrête le groupe qui commence petit à petit son ascension. En 1972, le groupe termine d'enregistrer son premier album. En parallèle Freddie Mercury cherche une emblème pour le groupe à auquel le public pourra associer le nom. Il crée ainsi le logo de Queen en se servant des signes du zodiaque de chacun des membres : deux lions, un crabe et une fée avec au centre la lettre Q, surmonté d'un phoenix symbôle d'espoir et d'éternité. Queen sort en 1973 avec peu de moyens et de publicité. Accueilli de manière mitigé par la presse qui y voit parfois une copie de Led Zeppelin, il a pourtant un franc succès sur scène où le jeu dynamique et puissant de Freddie fascine avec ses gantelets en cote de maille et son vernis à ongle noir tendance satanique.

Sans cesser d'enregistrer ni de se produire sur scène Queen sort en 1974 Queen II, en clin d'oeil aux albums de Led Zep dont les titres comportaient le nom du groupe suivi d'un numéro. Dans cet album leur style est plus abouti, ils vont jusqu'au bout de leur volonté, se lancant dans une musique rock mélangeant tantôt des solos psychédéliques, des envolées baroques, des effets flamboyants, jouant avec les chœurs et multipliant les changements de rythmes. Les membres du groupe s'en donnent à cœur joie pour explorer toute sorte de trouvailles musicales, sans jamais sombrer dans le ridicule. Tandis qu'ils partent en tournée avec Mott the Hoople dont ils font la première partie, Queen enchaîne avec son troisième album Sheer Heart Attack. Cet album a été enregistré suite au rapatriement de Brian May lors de la tournée américaine du groupe pour cause d'hépatite. Cet album a donc été enregistré très rapidement, mais est loin d'être le moins abouti. La consécration est au rendez-vous avec notamment le flamboyant Killer Queen. Queen jouera finalement au Rainbow Theater, première grande consécration scénique pour le groupe. En effet, lorsque le film-concert du Zeppelin, The Song Remains the Same sortira dans les salles en 1975, des extraits du concert seront diffusés avant la projection.

Mais Queen n'a pas encore révélé tout son talent ni toute l'originalité de ses chansons. Le coup de maître arrive en 1975 avec le 4e album A Night at the Opera et sa chanson phare 'Bohemian Rhapsody' composée par Freddie Mercury. Ce morceaux, que la maison de production voulait au départ couper car elle le trouvait trop long et soi disant impossible à diffuser à la radio, est pourtant immédiatement un immense succès. Des années plus tard, il sera d'ailleurs élu meilleur single de tous les temps.

Le groupe est en pleine gloire et les concerts s'enchainent. En 1976 ils organisent un concert gratuit à Hyde Park pour célèbrer l'anniversaire du décès de Jimi Hendrix. Ils font des tournées à travers le monde et notamment aux États Unis et surtout au Japon, pays fan de la première heure. 1976 est aussi l'année de la sortie de A Day at the races la suite complémentaire de A night at the Opera.

1977 voit la sortie de News of the World et de deux nouveaux succès mondiaux : le puissant We will rock you de Brian May et le sublime We are the Champions de Freddie Mercury, devenu depuis l'hymne des stades du monde entier. C'est avec cet album que la France va enfin s'intéresser à la reine, boudant jusqu'à présent les premiers albums. Chaque album possède un son différent, Queen ne reste jamais sur des acquis musicaux, cherchant toujours à progresser, inventer, surprendre, même si son style reste particulièrement affirmé et reconnaissable, mêlant piano, chœurs, solo de guitare, le tout accompagné par la voix exceptionnelle de Freddie.

Après la sortie en 1978 de l'album Jazz, très rock et marqué par une basse omniprésente, et des morceaux entrainants comme Let me entertain you, Don't stop me now et plus mercurien Mustapha, Jealousy, Queen entame un virage dans les années 80 avec l'albumThe Game, utilisant pour la première fois des synthetiseurs, qui viennent boulverser la mention sacerdoce inscrite depuis les débuts sur chaque album « No synth ! ». Les tubes sont plus calibrés et commerciaux. John Deacon apporte un tube planétaire avec Another one bites the Dust tandis que Freddie Mercury compose Crazy little thing called love dans le style rockabilly en clin d'oeil à Elvis Presley jouant également de la guitare pour la première et dernière fois! C'est l'année également où sort leur premier Greatest Hits composés de leurs chansons les plus populaires. L'album restera de très nombreuses semaines numéro un des ventes en Angleterre, et restera dans les charts pendant près de 10 ans!


 Années '80 
Contacté pour réaliser la bande originale du film Flash, le groupe fait en 1981 une tournée en Amérique du Sud remplissant des stades de plus de 200 000 personnes.En remplissant des stades de Rio de Janeiro et de São Paulo, le groupe conquiert le coeur des sud Américains. Le parcours du groupe est très atypique, car c'est très original pour un groupe Européen d'avoir des fans au Japon et en Amérique du Sud. En 1982 l'album Hot Space va quelque peu désorienter les fans. Moins rock, plus funky il est aujourd'hui encore considéré comme l'ovni des albums de Queen, très apprécié par certains et décrié par d'autres, il est en tout cas celui qui ressemble le moins au son Queen. C'est dans cet album que Queen réalise Under Pressure, issue d'une session de jam en duo avec David Bowie. La chanson est le fruit d'une rencontre fortuite à Montreux au moment où Queen répétait dans les studios. Le titre original en était Feel Like.

Comme l'album Hot Space n'a pas plu au public, il a fallu deux ans au groupe pour écrire neuf chansons se rattachant à un son plus Queen, mais qui cependant demeure commercial. En 1984, c'est au tour de l'album The Works de sortir avec là encore de nombreux tubes comme I want to break free dont le clip qui montre les membres du groupe travestis est censuré aux États Unis et Radio Ga Ga. Selon Brian May, The Works devait combiner harmonieusement le son rock et l'émergence de la technologie moderne musicale avec le synthétiseur. Cet album annonce le retour d'un côté plus rock, tendance confirmée par la sortie deux ans plus tard d’A Kind of Magic bande-son du film Highlander.

En 1985 Queen participe au Live Aid organisé par Bob Geldof et y interprète des tubes tels que Radio Ga Ga, Bohemian Rhapsody ou encore Is this the world we created, chanson plus engagée vu le contexte. Ce concert est encore aujourd'hui considéré par les professionnels comme l'une des meilleures prestations live de tous les temps. Le public, pas forcément tous fans du groupe, a été complètement subjugué par la puissance et le charisme d'un Freddie Mercury au sommet de sa forme. C'est à l'occasion de la sortie de l'album A Kind of Magic que le groupe va donner ses derniers concerts. La dernière date du Live Magic a lieu le 6 août 1986 à Knebworth, même si personne encore ne sait que ce sera le dernier. Remplissant de nombreux stades, Freddie Mercury quittera la scène avec deux tenues devenues symboliques : un blouson à ceinture jaune et une cape d'hermine accompagnée de sa couronne.

En 1989 sort un nouvel album The Miracle, orienté beaucoup plus hard rock que les trois derniers albums étant Hot Space, The Works et A Kind Of Magic, et comportant les très rock I want it all, Breakthru ou encore Was it all worth it, qui d'ailleurs peut être considérée davantage comme le testament du groupe. Des morceaux de cet album se dégage une incroyable intensité. Freddie Mercury est déjà malade et cette nouvelle a influencé la suite de la carrière du groupe et de ses choix musicaux. Freddie qui continue toutefois d'enregistrer, travaillant sans relâche jusqu'à la fin.


 Début des années '90 
En 1991 sort Innuendo, dernier album à sortir du vivant du chanteur dont le premier titre éponyme rappelle le Kashmir zeppelinien et la rhapsodie bohémienne de 1975. L'album contient plusieurs chansons poignantes telles que These are the days of our lives, Don't try so hard et bien évidemment The Show must go on, chanson aux paroles à la fois sombres et pleines d'espoir, écrite par Brian May et reflétant l'état d'esprit d'un Freddie Mercury à la fois diminué et plein de courage. Il meurt le 24 novembre 1991 des suites d'une pneumonie causée par le sida.

Le groupe amputé depuis la disparition de son chanteur va rendre à ce dernier un vibrant hommage en 1992 en organisant le Freddie Mercury Tribute, accompagné de dizaines d'artistes dont David Bowie, Elton John, Liza Minelli ou encore George Michael ou Robert Plant. Il continue également à travailler sur certaines chansons inachevées de Freddie enregistrées durant les derniers mois de sa vie ou laissées de côté, ce qui donne naissance en 1995 à un dernier album Made in Heaven.

Queen a marqué l'histoire de la musique du XXe siècle, même si en France il ne jouit pas du même aura que d'autres groupes de rock notamment les Beatles ou les Rolling Stones. Ceci peut-être en partie à cause de l'attitude exhubérante et provocante de Freddie Mercury. Pourtant Freddie Mercury était un showman hors pair, d'une présence scénique hors du commun alliant puissance vocale, prestance physique et souvent même humour et provocation. Le groupe s'offre également des concerts à la hauteur de leur démesure, dans les années 70 et surtout dans les années 80, remplissant des stades, affichant complet plusieurs jours de suite dans des lieux tels que Wembley stadium (deux fois 110 000 personnes) allant même jusqu'à remplir les stades Sud Americains en 1981 et en 1985, notamment 291 000 personnes au Morumbi Stadium de São Paulo, ou encore dans le légendaire stade de Copacabana, au premier féstival de rock à Rio en 1985, ils s'offriront le luxe de jouer deux fois à guichet fermé, devant 500 000 personnes au total (perfomance inégalée depuis cette date dans ce continent) et 185 000 au Velez Sarfield de Buenos Aires. En Amérique du Nord, leur faits d'armes restent 4 concerts de suite à guichets fermés au Madison Square Garden de New York (95 000 personnes), 4 au Inglewood Forum de Los Angeles (96 000) et 1 au CNE Stadium à Toronto (95 000). En 1986 leur tournée triomphale, qui réunira au totale 8 000 000 de personnes à travers l'Europe et l'Afrique. Queen est le premier groupe à jouer derrière le mur de l'Est, à Budapest. Dans les années 70 ils avaient aussi effectué un concert gratuit à Hyde Park devant 175 000 fans et leur dernier concert à Knebworth en 1986 s'est fait devant 240 000 / 300 000 fans suivant les sources.

Freddie Mercury était aussi réputé pour ses exubérances, ses soirées privées "dépravées" comme le montre des extraits du clip Living on my own filmé lors d'une de ces "party". Sur scène il portait également des tenues plus ou moins extravagantes, n'hésitant pas à se vêtir en roi avec une grande cape de fourrure et une couronne sertie de vraies pierres précieuses lors de ses derniers concerts en 1986 notamment au Wembley stadium qui resteront des concerts légendaires dans le monde de la musique, ou bien pour ses facéties pendant les concerts où il pouvait par exemple apparaître sur les épaules d'un culturiste déguisé en Dark Vador ou en Superman.

Queen demeure avec les Beatles, le deuxième groupe de rock à avoir vendu le plus d'albums, près de 90 millions de disques à travers le monde (chiffres officiels publiés en 2001 par les journaux britaniques "The Sun", "The Guardian" et "The Daily Mirror", ainsi que par leurs maisons de disques). Très récemment, Bohemian Rhapsody a été élu par les Britanniques dans un sondage très sérieux single du siècle et la chanson We are the champions a été élue plus belle chanson de tous les temps dans 160 pays.

21:35 Écrit par phil bbbb dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.