17/01/2007

gérard depardieu

gera

 

Biographie gérard depardieu
Il naît le 27 décembre 1948 à Châteauroux dans l'Indre. Fils de René Depardieu qu'il surnomme « Le Dédé », un tôlier-formeur et sapeur-pompier bénévole, et de « la Lilette », mère au foyer Gérard Depardieu grandit dans une famille prolétaire ouvrière au milieu de cinq frères et sœurs. Il passe plus de temps dans la rue qu'à l'école, qu'il quitte à l'âge de 13 ans. Au cours de son adolescence matériellement difficile, il se « débrouille » et commet quelques vols et trafics malhonnêtes en tous genres, entre autre avec les GI de la base militaire américaine de sa ville natale.
En 1964, après divers petits métiers, âgé de 16 ans, il quitte Châteauroux pour Paris où il suit les cours de comédie de Jean-Laurent Cochet - en même temps que Claude Jade et Alain Doutey - qui le prend sous son aile et où il rencontre Elisabeth Guignot, qu'il épouse en 1970 et avec qui il a deux enfants : Guillaume Depardieu en 1971 et Julie Depardieu en 1973. Totalement inculte, il dévore avec passion tous les grands textes classiques et se forge avec avidité une solide culture d'autodidacte.
En 1970, Michel Audiard lui procure un petit rôle dans Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques. C'est en 1974 qu'il est pleinement révélé aux cotés de Patrick Dewaere et Miou-Miou, son rôle de gentil voyou en cavale dans Les Valseuses de Bertrand Blier est un succès doublé d'un scandale des mœurs en raison des dialogues crus et de la sexualité débridée des personnages. En 1975, il se libère du rôle étriqué de petit loubard grâce au succès de Sept Morts sur ordonnance de Jacques Rouffio. Vient ensuite sa période des grands réalisateurs italiens : Bernardo Bertolucci (1900) ou encore Marco Ferreri. Depardieu impressionne par son aisance à changer d'univers, à l'image des si différents Le Camion (1977) de Marguerite Duras et Inspecteur la Bavure (1980) de Claude Zidi.
Tout en restant fidèle à Bertrand Blier (Tenue de soirée, Trop belle pour toi), Depardieu élargit son répertoire auprès d'autres grands noms du cinéma d'auteur français, en refusant de s'enfermer dans un genre :
Maurice Pialat le fait tourner dans quatre films, dont les très remarqués Police et Sous le soleil de Satan qui lui vaudra un prix d'interprétation à la Mostra de Venise en 1985 ;
Alain Resnais le prend comme cobaye dans Mon oncle d'Amérique ;
François Truffaut lui propose à la même époque des rôles d'amoureux passionné : La Femme d'à côté précédé du Dernier Métro qui est un succès commercial et qui lui offre un César en 1981.
Francis Veber l'illustre parallèlement dans des comédies de type buddy movie à la française en formant un tandem gagnant avec Pierre Richard : La Chèvre en 1981, Les Compères en 1983 et les Fugitifs en 1986.
Sa notoriété s'étend et le cinéma américain lui propose des premiers rôles comme dans Green Card de Peter Weir avec Andie MacDowell (1990).
On retrouve également Gérard Depardieu dans des films en costumes, où il incarne plusieurs personnages historiques ou issus de la littérature française :
Le Retour de Martin Guerre de Daniel Vigne (1982), qui lui donna sans doute un certain goût pour ce type de rôle ;
Jean de Florette pour Claude Berri ;
le rôle de Rodin dans Camille Claudel de Bruno Nuytten ;
Cyrano de Bergerac (1990) de Jean-Paul Rappeneau qui lui vaudra un César, une palme cannoise et une nomination à l'Oscar, ainsi qu'une critique et un public conquis ;
1492 : Christophe Colomb de Ridley Scott ;
Porthos dans L'Homme au masque de fer (1998).
Le rôle de Marin Marais au côté de son fils Guillaume Depardieu dans Tous les matins du monde d'Alain Corneau en 1991.
En 1992, séparé de son épouse Élisabeth, il vit une histoire d'amour avec la top-model Karine Sylla avec qui il a une fille, Roxane Depardieu, en janvier de la même année.
En 1993, Jean-Luc Godard lui offre le cadeau d'Hélas pour moi. Il multiplie alors les succès dans des comédies avec des rôles inattendus : Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi, Le Placard de Francis Veber, Tais-toi !. N'ayant plus rien à prouver, il participe à de grands téléfilms. En 2004, son rôle de flic fatigué est très remarqué par la critique dans 36 quai des orfèvres. Pilier du cinéma français, on fait appel à lui pour des rôles auprès des rares Isabelle Adjani (Bon voyage en 2003) et Catherine Deneuve (Les Temps qui changent en 2004).
En 1996, il divorce de son épouse Élisabeth et entame une relation intime avec l'actrice française Carole Bouquet, qu'il épouse deux ans après.
Il est le sujet d'une controverse quand on annonce qu'il joue au théâtre avec une oreillette, ce qui serait dû à ses accidents de moto. Grand amateur de vin, il possède également un vignoble en Anjou, en Italie, au Maroc et 150 hectares à Tlemcen en Algérie avec son ami le milliardaire algérien Rafik Khalifa
Depardieu admire spécialement Saint Augustin, dont il récite les textes dans des églises. Il a rencontré Jean-Paul II lors du jubilé des artistes en 2000, moment où l'évêque de Hippone fut évoqué. Le cardinal Poupard lui a suggéré de faire un film sur cet homme. Le 23 novembre 2005, il donne une lecture publique des Confessions de Saint Augustin à la Basilique Notre-Dame de Montréal.
Avec plus de 150 films tournés, Gérard Depardieu est sans doute l'un des plus grands acteurs français, tant pour les thèmes traités que pour l'éventail des rôles qu'il semble revêtir avec une grande aisance.
En 2003, ce boulimique de travail et de vie paye sa suractivité, ses excès alimentaires et alcooliques par un quintuple pontage coronarien avec succès, après lequel il reprend très vite la direction des studios et des plaisirs rabelaisiens de la vie. Après son pontage et un grave accident de moto dont il ressort miraculeusement avec quelques fractures seulement, il publie deux biographies, Vivant en 2004 pour dire tout son appétit de vivre son sursis et L'Insoumis en 2006
Après une histoire d'amour de sept ans avec Carole Bouquet, il vit depuis 2005 avec Clémentine Igou, ancienne étudiante en littérature d'Harvard, romancière américaine de 28 ans et responsable marketing d'un domaine viticole en Toscane.
Sa frénésie concerne également sa passion des affaires : il profite de sa célébrité et de ses gains d'acteur pour investir dans des vignobles, des restaurants et dans la prospection de gisements de pétrole à Cuba avec ses amis Gérard Bourgoin et Fidel Castro ou en Algérie avec ses amis Rafik Khalifa et Abd El-Aziz Bouteflika.
Selon le classement annuel établi par Le Figaro, Depardieu est l'acteur le mieux payé en 2005 avec 3,2 millions d'euros de gains estimés, soit environ 800 000 d'euros pour chacun de ses films sortis en 2005. En 2004, dans ce même classement, il était troisième avec des gains quasiment équivalents (3,35 millions).

 

hyt

filmographie de gérard depardieu
1970 : Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques de Michel Audiard
1971 : Un peu de soleil dans l'eau froide de Jacques Deray
1972 : Le Tueur de Denys de La Patellière
1972 : La Scoumoune de José Giovanni
1972 : Nathalie Granger de Marguerite Duras
1973 : Le Viager de Pierre Tchernia
1973 : Deux Hommes dans la ville de José Giovanni
1973 : Stavisky... d'Alain Resnais
1973 : L'Affaire Dominici de Claude Bernard-Aubert
1973 : Les Valseuses de Bertrand Blier
1973 : Les Gaspards de Pierre Tchernia
1974 : Pas si méchant que ça de Claude Goretta
1974 : Vincent, François, Paul... et les autres de Claude Sautet
1975 : Sept Morts sur ordonnance de Jacques Rouffio
1976 : Barocco d'André Téchiné
1976 : 1900 de Bernardo Bertolucci
1976 : René la Canne de Francis Girod
1976 : Maîtresse de Barbet Schroeder
1977 : Dites-lui que je l'aime de Claude Miller
1977 : Préparez vos mouchoirs de Bertrand Blier
1978 : Rêve de singe (Ciao maschio) de Marco Ferreri
1978 : Le Sucre de Jacques Rouffio
1978 : Les Chiens d'Alain Jessua
1979 : Buffet froid de Bertrand Blier
1979 : Le Grand Embouteillage (L'ingorgo, una storia impossibile) de Luigi Comencini
1979 : Rosy la bourrasque (Temporale Rosy)
1980 : Mon oncle d'Amérique d'Alain Resnais
1980 : Loulou de Maurice Pialat
1980 : Inspecteur la Bavure de Claude Zidi
1980 : Le Dernier Métro de François Truffaut
1980 : Je vous aime de Claude Berri
1981 : La Chèvre de Francis Veber
1981 : La Femme d'à côté de François Truffaut
1981 : Le Choix des armes d'Alain Corneau
1982 : Le Grand Frère de Francis Girod
1982 : Danton d'Andrzej Wajda, rôle de Danton
1982 : Le Retour de Martin Guerre de Daniel Vigne
1983 : Les Compères de Francis Veber
1983 : La Lune dans le caniveau de Jean-Jacques Beineix
1983 : Fort Saganne d'Alain Corneau
1984 : Rive droite, rive gauche de Philippe Labro
1984 : Le Tartuffe, réalisateur
1985 : Police de Maurice Pialat
1985 : Rue du départ de Tony Gatlif
1985 : Une femme ou deux
1986 : Les Fugitifs de Francis Veber
1986 : Tenue de soirée de Bertrand Blier
1986 : Jean de Florette de Claude Berri : Jean Cadoret, dit Jean de Florette
1986 : Je hais les acteurs de Gérard Krawczyk
1987 : Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat
1988 : Drôle d'endroit pour une rencontre de François Dupeyron
1988 : Deux de Claude Zidi
1988 : Camille Claudel de Bruno Nuytten : Rodin
1989 : Trop belle pour toi de Bertrand Blier
1989 : I Want to Go Home d'Alain Resnais
1990 : Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau : Cyrano de Bergerac
1990 : Green Card de Peter Weir
1990 : Uranus de Claude Berri
1991 : Mon père ce héros de Gérard Lauzier
1991 : Tous les matins du monde d'Alain Corneau : Marin Marais
1991 : Merci la vie de Bertrand Blier
1992 : 1492 : Christophe Colomb de Ridley Scott : Christophe Colomb
1992 : François Truffaut, portraits volés de Michel Pascal et Serge Toubiana
1993 : Germinal de Claude Berri
1993 : Hélas pour moi de Jean-Luc Godard
1993 : My Father, ce héros (My Father the Hero) de Gérard Lauzier
1994 : La Machine de François Dupeyron
1994 : Une pure formalité de Giuseppe Tornatore
1994 : Le Colonel Chabert d'Yves Angelo, rôle de Chabert
1994 : Élisa de Jean Becker
1995 : Les Cent et une nuits de Simon Cinéma d'Agnès Varda
1995 : Le Hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau
1995 : Le Garçu de Maurice Pialat
1995 : Les Anges gardiens de Jean-Marie Poiré
1995 : Décroche les étoiles de Nick Cassavetes
1996 : Le Plus Beau Métier du monde de Gérard Lauzier
1996 : Bogus de Norman Jewison
1996 : L'Agent secret de Christopher Hampton
1996 : Hamlet de Kenneth Branagh : Reynaldo
1997 : XXL d' Ariel Zeitoun
1998 : Bimboland d' Ariel Zeitoun
1998 : L'Homme au masque de fer de Randall Wallace
1999 : Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi : Obélix
1999 : Les Acteurs de Bertrand Blier
1999 : Mirka de Rachid Ben Hadj
1999 : Un pont entre deux rives, co-réalisé avec Frédéric Auburtin
2000 : Vatel de Roland Joffé : François Vatel
2000 : 102 Dalmatiens de Kevin Lima
2000 : Le Placard de Francis Veber : Félix Santini
2000 : Chicken Run de Peter Lord : voix VF
2001 : CQ de Roman Coppola
2001 : Aime ton père de Jacob Berger
2001 : Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre d'Alain Chabat : Obélix
2001 : Concurrence déloyale d'Ettore Scola
2001 : City of Ghosts de Matt Dillon
2001 : Between Strangers d'Edoardo Ponti
2001 : Vidocq de Pitof : Vidocq
2002 : Tais-toi ! de Francis Veber
2002 : Blanche de Bernie Bonvoisin
2002 : Bon voyage de Jean-Paul Rappeneau
2002 : Wanted de Brad Mirman
2002 : Dina d'Ole Bornedal
2002 : Le Pacte du silence de Graham Guit
2003 : Nathalie... d'Anne Fontaine
2003 : Les Clefs de bagnole de Laurent Baffie : un fromager
2003 : San-Antonio de Fred Auburtin : Bérurier
2004 : Vacances sur Ordonnance de Wayne Wang
2004 : La vie de Michel Muller est plus belle que la vôtre de Michel Muller
2004 : Les Temps qui changent d'André Téchiné
2004 : 36 quai des orfèvres d'Olivier Marchal : Denis Klein
2004 : L'Affaire Salieri de Yves Angelo
2004 : RRRrrrr!!! d'Alain Chabat
2004 : Nouvelle France de Jean Beaudin : le curé Blondeau
2005 : Je préfère qu'on reste amis... d'Eric Toledano
2005 : Combien tu m'aimes ? de Bertrand Blier
2005 : Boudu de Gérard Jugnot : Boudu
2005 : Olé de Florence Quentin : François Veber
2005 : Quand j'étais chanteur de Xavier Giannoli
2005 : Michou d'Auber de Thomas Gilou
2006 : La Môme d' Olivier Dahan
2006 : Astérix aux Jeux Olympiques de Frédéric Forestier : Obél

source: wikipedia

17:52 Écrit par phil bbbb dans cinema | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.