08/08/2008

robert englund

biographie de robert englund

me-freddy

 

Robert Englund Barton (né en Juin 6, 1947) est un acteur américain, surtout connu pour jouer la fiction tueur en série Freddy Krueger, dans la Les Griffes de la nuit série de films. He received a Saturn Award nomination for Best Supporting Actor for A Nightmare on Elm Street 3: Dream Warriors in 1987 and A Nightmare on Elm Street 4: The Dream Master in 1988 . Il a reçu un Saturn Award du meilleur nomination acteur dans un second rôle pour la nuit sur Elm Street 3: Dream Warriors en 1987 et A Nightmare sur Elm Street 4: The Dream Master en 1988. Englund is a classically trained actor. [1] Englund est un acteur de formation classique
Robert Englund a commencé sa formation agissant à l'âge de 12 ans, en prenant des cours de théâtre à l'Université d'Oakland, UCLA, California State-Northridge, du Michigan Académie d'art dramatique, et le Rochester, NY, branche de Rada Englund fait sa première apparition professionnelle dans un Cleveland production de + Godspell. His first film role was the bumptious backwoodsman Whitey in Buster and Billie (1974), after which he paid his dues in a series of villainous bit parts: shooting down Burt Reynolds at the end of Hustle (1975); beating up Kris Kristofferson in A Star is Born (1976); and so on. Son premier film a été le rôle bumptious backwoodsman Whitey dans Buster et Billie (1974), après quoi il a payé ses cotisations dans une série de bits Villainous parties: abattu Burt Reynolds à la fin de Hustle (1975); battre jusqu'à Kris Kristofferson dans A Star is Born (1976), et ainsi de suite. In 1984, he was cast as Willie, one of the few sympathetic Earth-invading extraterrestrials in the sci-fi TV miniseries V . En 1984, il fut jeté comme Willie, un des rares sympathique Terre-invasion extraterrestres dans la science-fiction TV mini-V.
Impressed by this performance, director Wes Craven buried Englund under several layers of latex and collodion and cast him as malevolent, mass-murdering wraith Freddy Krueger in A Nightmare on Elm Street (1984). Impressionné par cette performance, directeur Wes Craven Englund enterré sous plusieurs couches de latex et de collodion et du casting comme malveillant, le meurtre de masse-wraith Freddy Krueger dans Les Griffes de la nuit (1984). The actor became an instant star, appearing in five Nightmare sequels, hosting a 1988 television spin-off, and basking in the glow of a plenitude of fan clubs. L'acteur est devenu une star instantanée, figurant dans cinq Nightmare séquelles, un hébergement de télévision 1988 spin-off, et se dorer dans l'éclat d'une plénitude de fan-clubs. Although Freddy's only redeeming quality was his morbid sense of humor, Englund became an idol to the young, who emulated the actor each Halloween donning Freddy masks and plastic claws. Bien que Freddy le seul rachat de qualité a été son sentiment morbide de l'humour, Englund est devenu une idole pour les jeunes, qui l'acteur émules chaque Halloween Freddy enfilé des masques et des pinces en plastique. Far from concerned that this idolatry might lead to delinquency, Englund allowed that he enjoyed playing Freddy, and felt pride at having created so memorable a screen persona. Loin d'être préoccupé par le fait que cette idolâtrie pourrait conduire à la délinquance, Englund permis que lui plaisait de jouer Freddy, et a estimé la fierté d'avoir créé un si mémorable écran persona. (In all fairness, he also emphasized to his most impressionable fans that it was all play-acting, and that his homicidal tendencies were strictly confined to the screen.) Unlike such horror icons of the past as Boris Karloff and Vincent Price , however, Englund was not able to shed his famous character's image when he wanted to move on to other roles. (En toute justice, il a également souligné à son plus impressionnables fans qu'il est d'autant jouer action, et que ses tendances meurtrières ont été strictement limités à l'écran.) Contrairement à ces icônes de l'horreur du passé comme Boris Karloff et Vincent Price, toutefois, Englund n'a pas été en mesure de se défaire de son célèbre personnage de l'image quand il a voulu passer à d'autres rôles. Outside of his Nightmare appearances, Englund's most significant credits were his one-shot directorial stint on the theatrical feature 976-EVIL (1988); his characterization of the title role in a medium-budget film adaptation of Phantom of the Opera (1989); and his hosting chores on the Craven -produced TV anthology Nightmare Café (1992). En dehors de son Nightmare apparences, Englund la plus importante de crédits ont été son one-shot réalisateur lésiner sur la fonctionnalité de théâtre 976-EVIL (1988), sa caractérisation du rôle-titre dans une perspective à moyen budget adaptation cinématographique du Fantôme de l'Opéra (1989); et son hébergement sur les tâches Craven produits TV anthologie Nightmare Café (1992). Hal Erickson, All Movie Guide Hal Erickson, tous les film guide

source translate

 

filmographie de robert englund

Sans titre 2

1983-1984 : Le gentil extra-terrestre, Willie
1984 : Les Griffes de la nuit (A Nightmare On Elm Street), de Wes Craven
1985 : La Revanche de Freddy (A Nightmare On Elm Street Part 2: Freddy's Revenge), de Jack Sholder
1987 : Les Griffes du cauchemar (A Nightmare On Elm Street 3: Dream Warriors), de Chuck Russell
1988 : Le Cauchemar de Freddy (A Nightmare On Elm Street 4: The Dream Master), de Renny Harlin
1988 : Freddy's Nightmares, de Gilbert Adler (série télévisée en 44 épisodes de 60 minutes)
1989 : L'Enfant du cauchemar (A Nightmare On Elm Street: The Dream Child), de Stephen Hopkins
1991 : Freddy's Dead: The Final Nightmare, de Rachel Talalay
1994 : Freddy sort de la nuit (New Nightmare), de Wes Craven
1997 : Le crocodile de la mort
1997 : Wishmaster
1998 : Urban Legend, de Jamie Blanks
2000 : Python (film d'horreur avec un python géant et perpétuellement affamé. R. Englund y joue le personnage d'un scientifique)
2003 : Freddy contre Jason
2005 : Les Maîtres de l'horreur (Masters of Horror), dans l'épisode 3, la danse des morts par Tobe Hooper (massacre à la tronçonneuse, Mortuary, etc...)

source wikipedia

16:20 Écrit par phil bbbb dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Dustin Hoffman

Biographie de Dustin Hoffman

Dustin-Hoffman_hh

Dustin Hoffman est un acteur américain né le 8 août 1937 à Los Angeles.
Fils d'un décorateur de plateau, Dustin Hoffman étudie l'art dramatique à la Pasadena Community Playhouse, puis part à New York suivre les cours du célèbre Lee Strasberg, à l'Actor's Studio. En 1964, il fait ses débuts sur les planches, dans une pièce de Samuel Beckett, En attendant Godot.

Alors qu'il joue Eh ? à Broadway, Mike Nichols le remarque et lui offre le rôle principal du Laureat (1967), qui lui vaut une nomination à l'Oscar du meilleur acteur. Le succès qu'il remporte alors lui permet de profiter des fastes années 70 du cinéma américain, et, variant les registres, de multiplier les tournages de films dont la plupart sont depuis devenus des classiques du 7ème art. Il incarne ainsi Ratso Rizzo dans Macadam cowboy (1969), joue dans Little Big Man (1970), les Chiens de paille (1971) de Sam Peckinpah, Papillon (1973), aux côtés de Steve McQueen, Lenny de Bob Fosse (1974)... Peu après, il se glisse dans la peau du journaliste du Washington Post Carl Bernstein dans Les Hommes du president d'Alan J. Pakula, avant de subir un véritable calvaire entre les mains du dentiste tortionnaire Laurence Olivier, dans le glaçant Marathon man (1976). En 1979, le film de Robert Benton, (Kramer contre Kramer), lui rapporte son premier Oscar de meilleur acteur.

Travesti en femme pour interpréter le comédien au chômage de Tootsie (1982), l'acteur émeut en autiste prodige chaperonné par Tom Cruise, dans Rain Man (1988). Deux grands succès, qui lui valent une nouvelle nomination à la statuette du meilleur acteur (Tootsie) puis un deuxième Oscar pour Rain Man en 1989. On retrouve dès lors Dustin Hoffman, toujours irréprochable, dans des films moins marquants, comme Hook ou la revanche du Capitaine Crochet de Steven Spielberg (1990), ou Alerte de Wolfgang Petersen (1995), même s'il s'illustre en 1992 dans le satirique Héros malgré lui de Stephen Frears.

Retour à un ton polémique en 1997 avec Mad City de Costa-Gavras, et Des hommes d'influence de Barry Levinson, dans lequel l'acteur incarne un cynique producteur hollywoodien. En 1999, l'acteur endosse la soutane pour le Jeanne d'Arc de Luc Besson, se faisant ensuite plus discret durant quelque temps, avant un retour amorcé en 2003.

Enchaînant les tournages à un rythme de plus en plus soutenu, parfois pour de simples apparitions (Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire), il campe un directeur de théâtre pince-sans-rire et débonnaire dans Neverland, avant de retrouver la même année Robert De Niro à l'affiche d'une pure comédie, Mon beau-père, mes parents et moi, et de s'adjoindre à l'impressionnant casting du quatrième film de David O. Russell, J'adore Huckabees.

En 2006, il joue dans Le Parfum : histoire d'un meurtrier de Tom Tykwer avant de jouer dans L'Incroyable destin de Harold Crick de Marc Forster. Particulièrement fier du film, il collabore à nouveau avec son scénariste, Zach Helm, pour son premier film, la comédie fantastique Le Merveilleux magasin de Mr Magorium, en 2008.

source wikipedia

Filmographie de Dustin Hoffman

Sans titre 2

1966 : The Journey of the Fifth Horse (TV) : Zoditch
1966 : The Star Wagon (TV) : Hanus Wicks
1967 : The Tiger Makes Out : Hap
1967 : Le Lauréat (The Graduate) : Benjamin Braddock
1968 : Un Dollaro per 7 vigliacchi : Jason Fister
1969 : Sunday Father : A 'Sunday Father'
1969 : Macadam cow-boy (Midnight Cowboy) : Enrico Salvatore 'Ratso' Rizzo
1969 : John et Mary (John and Mary) : John
1970 : Les Extravagantes aventures d'un visage pâle (Little Big Man) : Jack Crabb
1971 : The Point (TV) : Narrator / Father (first telecast)
1971 : Qui est Harry Kellerman? (Who Is Harry Kellerman and Why Is He Saying Those Terrible Things About Me?) : Georgie Soloway
1971 : Les Chiens de paille (Straw Dogs) : David Sumner
1972 : Alfredo, Alfredo : Alfredo Sbisà
1973 : Papillon : Louis Delga
1974 : Lenny : rôle de Lenny Bruce (inspiré de la vie de Lenny Bruce)
1976 : Les Hommes du président (All the President's Men) : Carl Bernstein
1976 : Le Coureur de marathon (Marathon Man) : Thomas Levy
1978 : Bette Midler: Ol' Red Hair Is Back (TV)
1978 : Le Récidiviste (Straight Time) : Max Dembo
1979 : Agatha : Wally Stanton
1979 : Kramer contre Kramer (Kramer vs. Kramer) : Ted Kramer
1982 : Tootsie : Michael Dorsey / Dorothy Michaels
1985 : La Mort d'un commis voyageur (Death of a Salesman) (TV) : Willy Loman
1987 : Ishtar : Chuck Clarke
1988 : Rain Man : Raymond Babbitt
1989 : Affaire de famille (Family Business) : Vito McMullen
1990 : Dick Tracy : Mumbles
1991 : A Wish for Wings That Work (TV) : Milquetoast the Cross-Dressing Cockroach (voix)
1991 : Billy Bathgate : Dutch Schultz
1991 : Hook ou la revanche du Capitaine Crochet (Hook) : Capt. Hook
1992 : Héros malgré lui (Hero) : Bernard 'Bernie' Laplante
1995 : Alerte! (Outbreak) : Col. Sam Daniels
1996 : American Buffalo : Walt 'Teach' Teacher
1996 : Sleepers : Danny Snyder
1997 : Reportage en direct (Mad City) : Max Brackett
1997 : Des hommes d'influence (Wag the Dog) : Stanley Motss
1998 : Sphère (Sphere) : Dr. Norman Goodman
1999 : Jeanne d'Arc (The Messenger: The Story of Joan of Arc) : The Conscience
2001 : Tuesday (voix)
2002 : Moonlight Mile : Ben Floss
2003 : Confidence : Winston King
2003 : Le Maître du jeu (Runaway Jury) : Wendell Rohr
2004 : Neverland (Finding Neverland) : Charles Frohman
2004 : J'adore Huckabees (I Heart Huckabees) : Bernard
2004 : Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (Lemony Snicket's A Series of Unfortunate Events) : The Critic
2004 : Mon beau-père, mes parents et moi (Meet the Fockers) : Bernie Focker
2005 : Zig Zag, l'étalon zébré (Racing Stripes) : Tucker (voix)
2005 : Adieu Cuba (The Lost City) : Meyer Lansky
2006 : Le Parfum, histoire d'un meurtrier (Perfume: The Story of a Murderer) : Giuseppe Baldini
2006 : L'Incroyable destin de Harold Crick (Stranger Than Fiction) : Professor Jules Hilbert
2008 : Kung Fu Panda : Shifu (voix)
2008 : Le Merveilleux magasin de Mr Magorium  : M. Edgar Magorium
*Prochainement : Moonlight mile : Ben Floss

 

source wikipedia

 

 

15:28 Écrit par phil bbbb dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |